Histoire

 Histoire de la mine de Farinole

  Durant la seconde moitié du XVe siècle Gênes réalise les premières recherches de minerai de fer dans la région de Farinole.

 Au début du XVIe siècle, c’est une exploitation importante produisant du fer pour la fabrication de boulets de canons. A partir de 1620, l’exploitation est dirigée directement par l’Etat qui construit le bâtiment que l’on retrouve aujourd’hui, hébergeant jusqu’à 14 mineurs ; c’est aussi à cette date que l’on exploite la galerie génoise (dite « descenderie »), avec son pilier.

 Après une période d’abandon, la mine est de nouveau réexploitée à partir de 1848, pour alimenter les hauts fourneaux de Toga, près de Bastia. Un bâtiment supplémentaire est édifié, la poudrière, et une nouvelle galerie (dite « de roulage ») permet d’extraire le minerai à l’aide des rails et des wagons : elle rejoint le fond de la galerie supérieure.

 Après une nouvelle tentative d’exploitation au début du XXe siècle, le site est définitivement abandonné.

par

Pierre Comiti

 

Chef du Service Recherche-Inventaire,
Direction du Patrimoine, Collectivité de Corse,
Membre associé LA3M, UMR 7298,
Université d’Aix-Marseille, France
16-07-2021